L'avis de ProDiPresse

 29/08/2018

Le 22 août dernier, l'Union Professionnelle des Agences de Paris a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce être en faveur d'une interdiction des paris sur les compétitions sportives de jeunes (mineurs d’âge) :

Les membres de l’UPAP ont pris connaissance avec grand intérêt de la proposition de loi qui sera déposée prochainement par Madame la députée fédérale Els Van Hoof (CD&V) visant à interdire totalement les paris sur les compétitions de jeunes de moins de 18 ans; elle l’introduira à la rentrée parlementaire et aurait déjà reçu l’appui du Ministre de la Justice Koen Geens (CD&V).

L’UPAP, qui représente un réseau de quelque 335 agences de paris, s’accorde pleinement avec les objectifs de la proposition de loi et est prête à apporter son total soutien à sa mise en œuvre. Selon le Président de l’UPAP, Yannik Bellefroid, la proposition de loi peut contribuer alors à la réalisation des objectifs poursuivis par l’Union Professionnelle des Agences de Paris : « en interdisant ces formes de paris, le législateur va attaquer en même temps 4 maux : celui des paris sur les compétitions de jeunes (de moins de 18 ans), la tentation du match fixing, l’incitation de faire jouer des jeunes avant l’âge de 18 ans et la lutte contre les bookmakers clandestins (qu’ils soient actifs sur internet ou pas); c’est donc un texte légal important que l’UPAP cautionne entièrement ».

Aujourd’hui, les membres de l’UPAP ne mettent pas ces offres en exergue (pour autant qu’elles existent) et en tout état de cause, cette offre est marginale ; mais vu cette actualité, l’Union Professionnelle a diligenté une enquête auprès de ses membres afin de corriger les éventuelles offres et de les exclure définitivement au sein de son organisation.

L’UPAP le confirme volontiers, elle est pour la canalisation des joueurs au sein d’une offre légale, c’est-à-dire la création et l’encadrement d’un secteur légal des jeux de hasard, au sein desquels les joueurs peuvent se divertir tout en bénéficiant des mesures de protection mises en place par le législateur et par les opérateurs.

En conclusion, l’UPAP souhaiterait autant que possible être associée aux discussions et auditions relatives au secteur.

 

En tant que représentante des libraires/presse indépendants francophones de Belgique, Prodipresse est en faveur d’un cadre clair ainsi que d’une offre légale et respectueuse. Prodipresse soutient donc cette proposition de loi qui vise à interdire les paris sur des compétitions sportives de mineurs d'âge. 

 

« Prodipresse est une association qui a pour objet de développer le professionnalisme du réseau de vente, de pérenniser le réseau de vente de proximité, d’accompagner les mutations commerciales et sociétales, et de défendre les intérêts de leurs membres. Prodipresse a pour but d'informer, de communiquer, de dispenser des formations et de mettre en place un label de spécialiste presse, d'inventorier, de cartographier et de mettre en place des outils permettant de rendre la presse accessible au plus grand nombre, de faire un travail de veille économique, d’identifier les enjeux pour la profession (site web collectif, coopérative), de négocier et de représenter le réseau des diffuseurs de presse auprès du monde professionnel dans sa branche d'activité et effectuer un travail de lobbying auprès des différents acteurs économiques, politiques et sociaux. »

Indexation terminée !