Le grand écrit

 21/12/2021

Malgré la crise sanitaire toujours bien présente tout au long de cette année, Bingoal, opérateur belge de paris sportifs, a continué à se développer, notamment dans les librairies-presse francophones indépendantes. Mais ce n’est pas tout, car Bingoal a également profité de cette période pour améliorer son offre et proposer une expérience améliorée à ses clients. Sans oublier le renforcement des partenariats et sponsorings dans le cyclisme, le cyclo-cross ou encore le monde de l’hippisme.

COVID-19 ou pas, Bingoal a les reins solides et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin !

 

Forte croissance en 2021

Après l’année 2020 que nous avons tous connue, nous espérions que 2021 soit différente. Malheureusement, rien n’a vraiment changé et nous avons vécu douze nouveaux mois éprouvants avec la présence du COVID-19. Bingoal possède plusieurs agences de paris sportifs en Wallonie qui ont évidemment dû fermer sur ordre du gouvernement et elles n'ont pas pu rouvrir avant le 9 juin, soit juste à temps pour l’Euro de football.

Heureusement pour nous et pour le réseau, les librairies-presse ont pu rester ouvertes et nous avons vu qu’énormément de clients et de joueurs ont soit poussé pour la première fois la porte de leur commerce de quartier pour placer un pari sportif, soit, au contraire, découvert que leur librairie-presse proposait ce service. En plus de cette forte circulation présente chez les marchands de journaux, nous avons aussi constaté un afflux de joueurs qui ne pouvaient plus aller dans les... Pour acceder à la totalité de l’article vous devez être connecté.
Il reste 85 % de l’article à lire

Le grand écrit

 13/10/2021

« Qui peut le mieux comprendre un libraire-presse indépendant qu’un grossiste lui aussi indépendant ? » C’est par ces mots que nous vous faisions découvrir Alison et Geoffrey Debes, fondateurs de Green Diamond, dans le Prodipresse Magazine n°103.

À peine quelques mois plus tard, Green Diamond est devenue la société AGD Invest et propose désormais plusieurs nouvelles gammes de produits à base de CBD en librairies-presse. Le tout, à des prix défiant toute concurrence, mais sans aucune concession sur la qualité ou les délais de livraison ! Focus sur ces nouveautés au fort potentiel…

 

Croissance accélérée et inondations

L' année avait bien commencé malgré le contexte général que nous connaissions tous. Hélas, durant l’été, nous avons été impactés par les inondations. Notre bureau et notre habitation ont été fortement touchés. Cependant, nous avons tenu nos délais de livraison, car nous ne voulions pas que nos problèmes professionnels et personnels se répercutent sur nos clients.

Depuis notre création en 2018, lorsque nous avions seulement trois magasins, nous avons toujours tout géré de A à Z et nous voulons que cela soit toujours le cas, même si nous sommes récemment passés en société. C’est ainsi que Green Diamond est devenu AGD Invest.

Ce passage en société nous a permis de créer davantage de marques et s’inscrit dans la croissance logique que nous connaissons. Désormais, AGD Invest reprend les marques que vous connaissez déjà comme Green Diamond ou Doperman, tout en ajoutant de nouveaux produits. Nous sommes présents dans presque tous les CBD shop de Belgique, ainsi que dans bon nombre de librairies-presse, que ce soit en Wallonie, à Bruxelles ou en Flandre. C’est la preuve que nos produits sont reconnus par des spécialistes et des professionnels du secteur.

En plus de cette croissance nationale, nous nous sommes aussi développés à l’étranger avec une présence en Allemagne ou encore en France. Sur les deux dernières années, notre chiffre d’affaires a été multiplié par quatre et nous ne comptons pas nous a... Pour acceder à la totalité de l’article vous devez être connecté.
Il reste 85 % de l’article à lire

Le grand écrit

 27/03/2021

Le hasard ? Très peu pour eux ! Si le proverbe « On n’est jamais mieux servi que par soi-même » a des adeptes, Alison Magits et Geoffrey Debes en font forcément partie. À moins de trente ans, ils ont décidé de se lancer dans la distribution de produits CBD légaux en s’occupant de tout le processus de A à Z.

De la sélection des fleurs à la mise en vente sur le marché belge, en passant par l’emballage et la déclaration aux accises, rien n’est sous-traité. Le mot d’ordre chez Green Diamond : faire tout ce qui est possible pour que le client final soit satisfait. Et puis, qui peut le mieux comprendre un libraire-presse indépendant qu’un grossiste lui aussi indépendant ?

 

À jamais les premiers

En mai 2018, l’idée de nous lancer dans la distribution et la vente de produits CBD a commencer à germer. Nous avions vu que ce type de produit commençait à arriver en Europe, notamment en Suisse et qu’il y avait une réelle demande sur le marché. Bien évidemment, nous avons mené plusieurs investigations et c’était un sujet qui nous passionnait également sur le plan personnel.

Quelques mois plus tard, en août, nous avons créé notre société et le 15 nous mettions sur pied notre magasin. Petite particularité, nous sommes les premiers dans la province de Liège à avoir ouvert un commerce physique de vente de produits contenant du CBD.

Face au succès ... Pour acceder à la totalité de l’article vous devez être connecté.
Il reste 85 % de l’article à lire

Le grand écrit

 20/03/2021

En 2016, Dany Michel s’occupait de la gestion d’un karting. Parmi ses clients, ils étaient nombreux à vaper avec des cigarettes électroniques. Lui-même fumeur, il s’est alors renseigné à propos de ce produit qui avait l’air d’être une bonne alternative.

Le constat lui sauta assez vite aux yeux : il n’y avait pas beaucoup de vendeurs de ce produit, surtout si l’on voulait que la qualité soit au rendez-vous. Sachant que son karting allait devoir fermer car le bâtiment où il se trouvait allait être vendu, Dany Michel se rend alors compte de la belle opportunité qui lui fait face.

Dès le mois d’avril de la même année, il démarre sa nouvelle activité avec comme objectif d’ouvrir un magasin témoin dans le but de devenir grossiste et former des clients. La société Vaprotex était ainsi née.

 

Des débuts compliqués

« Nous avions fait notre première production en nous basant sur la loi entrée en vigueur en avril 2016, mais quelques mois plus tard, en janvier 2017, l’État décide d’une nouvelle réglementation à la suite de l’abrogation de la loi d’avril 2016 qui a touché le monde de la vape. L’entièreté de notre stock n’était donc pas aux normes puisque nous devions changer tous l’étiquetage.

Nous avons essayé de trouver une solution, mais le SPF Santé nous a empêché de vendre nos produits. La seule solution a été de tout réétiqueter afin de les écouler sur le marché belge » se souvient Dany Michel.

Mais malgré ces petits couacs de démarrage, Vaprotex savait dès le départ quels produits elle voulait vendre. « Quand vous parlez de la vape, pour moi on parle avant tout de santé Pour acceder à la totalité de l’article vous devez être connecté.
Il reste 85 % de l’article à lire